Gérer sa transpiration pendant sa grossesse

La grossesse est un état qui réserve quelques surprises auxquelles vous n’étiez peut être pas préparée. Si les femmes enceintes s’attendent à ressentir des nausées ou une fatigue excessive, voire des troubles de l’humeur, elles sont souvent surprises de constater que leur transpiration devient plus abondante et plus odorante.

Grossesse, transpiration et bombardement hormonal !

La grossesse est un état physiologique particulier, qui déclenche un accroissement de la sudation. Plusieurs facteurs expliquent cette transpiration plus abondante :

  • Le ventre s’arrondit et le poids augmente ce qui demande des efforts physiques supplémentaires.
  • Les bouleversement hormonaux jouent également un rôle clé. Notamment, les pics d’œstrogènes et de progestérone qui entraînent une dilatation des vaisseaux sanguins et donc une excitation des glandes sudoripares.

Attention ! Parfois la glande thyroïde se dérègle et sécrète trop d’hormones thyroïdiennes entraînant des tremblements, de l’insomnie et une transpiration intense. Si vous souffrez de ces symptômes, il faut consulter urgemment votre médecin.

Dans tous les cas, la grossesse déclenche des bouffées de chaleur, une transpiration plus forte avec une odeur plus intense et des auréoles. Pas glop ! Le choix d’un déodorant vraiment efficace se pose donc, avec quelques précautions sur le choix des formules.

Grossesse, sensibilité cutanée et vigilance

La grossesse agit sur l’acidité de la sueur, ce qui rend les aisselles plus fragiles et sujettes aux irritations. Le choix d’un déodorant vraiment doux s’impose donc. D’autant que durant la grossesse, le bouleversement hormonal provoque une hypersensibilité cutanée qui peut également déclencher des allergies.

Mais ce n’est pas tout ! Sous les aisselles, la peau est particulièrement fine et perméable. L’absorption cutanée y est plus importante en particulier après un rasage ou une épilation. Il faut donc être vigilant sur la composition des déodorants contenant des actifs plus susceptibles en cas de grossesse de traverser la barrière cutanée et de mettre en danger le foetus.

Parmi ces actifs à éviter, il y a bien entendu les sels d’aluminium, mais également les huiles essentielles, les pertubateurs endocriniens (comme le triclosan ou les parabens), les substances irritantes ou allergènes (comme le bicarbonate de soude, l’alcool ou l’oxyde de magnésium). Un déodorant bio ou naturel n’est donc pas la garantie à 100% d’une formule sans danger.

Pour être pleinement rassurée, le choix d’un déodorant validée « femme enceinte et allaitante » par un expert toxicologue (comme le déodorant Blanc de Coton de Biosme) est la meilleure option. Il pourra d’ailleurs être utilisé après l’accouchement en particulier si souhaitez donner le sein.

Pour en savoir plus :

Déodorant et grossesse, 4 conseils pour le choisir sans danger.

Cosmétiques et Grossesse : Comment prendre soin de soi et de son bébé



Commentaires fermés.