Lutter contre les odeurs de transpiration

Parmi les désagréments liés à la transpiration, l’odeur arrive largement en tête de la gêne éprouvée par la plupart des personnes. La sueur en elle même n’a pas d’odeur, c’est sa dégradation par les bactéries vivant à la surface du derme qui produit des composés chimiques odorants. Cette odeur est plus forte sous les aisselles et à proximité de nos organes génitaux, car les glandes apocrines qui y sont situées secrètent une sueur riche en protéines et en sebum. Cette sueur laiteuse est l’aliment idéal des bactéries qui prolifèrent dans ces zones, de surcroit mal ventilées.


gamme-deodorant-120-probiotique-500pxJe transpire peu, mais mon odeur est forte

Les odeurs fortes de transpiration ne sont pas nécessairement associée à une transpiration abondante. Elles peuvent avoir d’autres causes comme une alimentation trop épicée, la consommation excessive de café, d’alcool ou le tabac. La constipation ou les désordres gastro-intestinaux peuvent également agir sur l’odeur de transpiration. Mais la cause la plus fréquente reste l’anxiété ou le stress. La transpiration dite émotionnelle est en effet celle qui émet les odeurs les plus fortes. Attention, certaines maladies comme le diabète, l’insuffisance rénale ou la prise de certains médicaments peuvent s’avérer à l’origine de cette mauvaise odeur. Si votre transpiration devient brutalement plus odorante, mieux vaut consulter un médecin.

Odeur de transpiration, adolescence et ménopause

A l’adolescence, le système pileux se développe et les glandes apocrines et sébacées s’activent. La sueur prend alors une odeur particulière, qui peut devenir très gênante. A cet âge, souvent marqué par des problèmes de confiance en soi, les odeurs de transpiration sont difficiles à vivre. Les désordres hormonaux de la ménopause peuvent également modifier les odeurs de transpiration et les rendre plus fortes. Dans tous les cas, ils existent des remèdes efficaces pour se débarrasser de ces effluves gênantes.

Hygiène corporelle, alimentation saine et le déodorant soin probiotique Deo 120

Les poils retiennent l’humidité et font le lit des bactéries qui donnent à la sueur sa mauvaise odeur. Pour limiter les odeurs de transpiration, il faut donc commencer par se raser. Adoptez ensuite les 4 règles d’or : une hygiène impeccable (au moins une douche par jour), une alimentation peu grasse, riche en légumes antioxydants (en évitant oignons et ail) et sans excitants, des vêtements légers et un bon déodorant. Ce déodorant pour être efficace ne doit pas se contenter de masquer les odeurs par un parfum, mais avoir une action anti-bactérienne. C’est le cas de DayDry soin probiotique , le seul déodorant efficace sur les odeurs fortes, sans sels d’aluminium. Grâce à son complexe probiotique unique associant lactobacilles et saccharomyces, il inhibe le développement des micro-organismes responsables des odeurs pendant plus de 5 jours avec une seule application. Composé à 85% d’eau, il convient aux peaux les plus fragiles.

Source : http://www.la-transpiration.fr/lutter-contre-les-odeurs-de-transpiration/



Commentaires fermés.