Transpirer quand il fait froid

En plein été, sous le soleil, la transpiration est un processus naturel.  La sueur permet au corps de se rafraichir par thermorégulation (voire notre article sur la transpiration). Mais transpirer lorsque la température chute, voilà qui est plus surprenant ! Et pourtant chacun peut le constater, le froid n’arrête pas la sudation. L’explication de ce phénomène paradoxal est donné par le Vulgaris médical « Réguler notre température ne veut pas dire simplement l’abaisser quand il fait chaud à l’extérieur. Cela signifie également que nous devons en cas de besoin fabriquer nous-mêmes de la chaleur, de façon à ce que la température de notre organisme soit toujours aux environs de 37,5°C« .

En résumé, pour lutter contre le froid, notre corps produit de la chaleur, qui élève notre température interne. Or l’hiver nous sommes souvent très couvert, nous marchons plus vite qu’à l’habitude (pour ne pas trainer dehors, brrrr…). Bref, c’est rapidement la surchauffe pour notre organisme. Le mécanisme de régulation de la température interne se met en marche… et nous transpirons! Si les vêtements que nous portons ne permettent pas d’évacuer cette sueur. Elle se condense dans les fibres du vêtement, et comme l’eau conduit le froid, on grelotte !! Et bien sûr, je n’évoque pas ici les variations de température brutales que nous subissons : transports en commun ou magasins surchauffés versus rues glaciales…

La transpiration peut être encore plus gênante l’hiver que l’été. Heureusement, il existe des solutions pour évacuer cette sueur. Certains tissus comme la laine polaire ont la propriété d’être à la fois isolant et respirant. Elle laisse la vapeur d’eau de la transpiration s’échapper, laissant la peau sèche et… chaude. Les maillots de corps anti-transpiration de DayDry sont également une bonne solution. Ils absorbent le surplus de sueur et sèchent très rapidement grâce à leur tissu à base de modal.

Attention cependant, si vous ne transpirez que lorsqu’il fait froid, vous souffrez peut-être d’une pathologie particulière. Dans ce cas, consultez votre médecin.

 

Source : http://www.la-transpiration.fr/transpirer/



Commentaires fermés.